Faire de la torture une affaire personnelle

Comment venir en aide à un rescapé de la torture ? Telle est la question que se pose ce numéro du FIL à l’occasion de la Journée internationale de soutien aux victimes de la torture, le 26 juin.

Nous demandons à Farida Aarrass pourquoi elle ne lâchera jamais prise dans son combat en faveur de son frère Ali. Nous découvrons comment l’héritage psychothérapeutique de Helen Bamber, figure historique d’Amnesty, se perpétue dans le calme d’un jardin londonien. Nous rencontrons deux femmes très différentes qui protestent régulièrement au nom de personnes qu’elles n’ont jamais rencontrées. Et nous apprenons comment notre nouvelle application, appelée « Bouton d’urgence », permet de protéger les personnes menacées.

Nos rencontres avec ces hommes et ces femmes remarquables ont répondu à notre question. Nous pouvons venir en aide aux rescapés de la torture en faisant de leur expérience une affaire personnelle. En ne les abandonnant jamais et en leur donnant l’espace nécessaire pour se reconstruire. En leur accordant un soutien sans faille jusqu’à ce qu’ils obtiennent justice. Et en veillant à ce que personne ne soit plus jamais victime de la torture.

Joignez-vous à nous. Stop Torture : ensemble, c’est possible.

Posted in Afrique du Sud, Allemagne, Bulgarie, Burkina Faso, Censure et liberté d'expression, Défenseurs des droits humains et militants, Émirats arabes unis, Grèce, Maroc, Migrants, Mortalité maternelle et droits reproductifs, Mortalité maternelle et droits reproductifs, Personnes en danger, Prisonniers d'opinion, Réfugiés, Royaume-Uni, Santé maternelle et droits reproductifs, Torture et mauvais traitements | Leave a comment

Ils ont fui les monts Sinjar. Et maintenant ?

Suleiman Shaibo Sido with his wife and children © Amnesty International

Suleiman Shaibo Sido en compagnie de son épouse et de leurs enfants. © Amnesty International

Par Donatella Rovera, principale conseillère d’Amnesty International pour les situations de crise, depuis le nord de l’Irak

Après avoir fui dans des conditions très éprouvantes, d’abord de la ville de Qahtaniya, où ils habitaient, puis des monts Sinjar (où ils ont été bloqués pendant huit jours, sans avoir de nourriture ni d’eau en quantité suffisante), Suleiman Shaibo Sido, son épouse et leurs huit enfants, tous membres de la minorité yézidie, ont trouvé refuge avec plus de 20 autres familles sous un pont, à Dohuk, une ville du nord de l’Irak.

Lire la suite

Posted in Irak | Leave a comment

En patrouille avec la marine italienne pour secourir des réfugiés

Le Virginio Fasan, frégate de la marine italienne, est amarré dans le port d’Augusta, en Sicile, avant de retourner en mer pour rechercher des personnes en danger (10 août 2014). © Amnesty International

Voici le premier volet du blog signé Matteo de Bellis, responsable de campagne à Amnesty International Italie, qui s’est joint la semaine dernière à une opération de recherche et de secours sur une frégate de la marine italienne, le Virginio Fasan.

Au plus fort de la saison touristique, l’île de la Sicile offre des plages ensoleillées, des fruits de mer délicieux et des soirées joviales bercées par une brise légère. Pourtant, des milliers de personnes qui accostent en Sicile ces jours-ci sont en quête d’autre chose : elles fuient pour échapper à la mort, laissant derrière elles le conflit, la persécution et la pauvreté.

Ces hommes, ces femmes et ces enfants, pour la plupart originaires de Syrie et d’Afrique subsaharienne, embarquent sur des bateaux surchargés qui ne sont pas en état de naviguer, dans l’espoir de demander l’asile et de bâtir une vie meilleure en Europe. Des centaines se lancent dans ce périple chaque semaine, la plupart en partant des côtes libyennes.

Lire la suite

Posted in Asile, Italie, Libye, Migrants, Réfugiés | Leave a comment

Témoignages de Kocho, le village que l’EIIL a essayé de rayer de la carte

Khider, étudiant de 17 ans, était parmi les villageois entassés dans des véhicules et conduits aux abords du villages pour être tués. © Amnesty International

Par Donatella Rovera, principale conseillère d’Amnesty International pour les situations de crise, depuis le nord de l’Irak

Juste au moment où la situation humanitaire désastreuse commençait à s’améliorer dans les monts Sinjar, dans le nord-ouest de l’Irak, les informations qui sont tombées vendredi ont fait état de l’une des pires attaques signalées ces dernières semaines, depuis que l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL) a commencé à s’emparer des villes et des villages de la région. Des dizaines de personnes ont été tuées et des centaines d’autres enlevées par des combattants de l’EIIL à Kocho, un petit village situé à une quinzaine de kilomètres de la ville de Sinjar.

Ces nouvelles atrocités sont un rappel cinglant de la férocité qui caractérise l’avancée de l’EIIL. Depuis le 3 août, date à laquelle le groupe armé a commencé à prendre le contrôle du territoire autour de Sinjar, ses membres ont forcé des dizaines de milliers de yézidis à fuir leur foyer, en ont tué des centaines et en ont enlevé des milliers.

Après deux jours de recherches, j’ai fini par trouver des survivants de l’attaque de Kocho, qui avaient réussi à s’échapper du territoire contrôlé par l’EIIL. Ils sont blessés, épuisés, et terrifiés à l’idée de ce qui a pu arriver à leur famille. Ils m’ont expliqué que des dizaines de leurs proches et de leurs voisins ont été tués et qu’ils sont sans nouvelles de leur famille ou d’autres villageois. Ils ignorent si leurs parents, leurs enfants ou leurs frères et sœurs sont encore en vie. Lire la suite

Posted in Conflits armés, Crimes de guerre et crimes contre l'humanité, Groupes armés, Irak, Terrorisme | Tagged , , , | Leave a comment

Égypte : le jour le plus sombre

Le 14 août 2013, les forces égyptiennes de sécurité ont dispersé des sit-ins auxquels participaient des sympathisants de Mohamed Morsi, le président égyptien déchu. © Amnesty International

Un an après le massacre de plus de 600 manifestants en un seul jour par les forces égyptiennes de sécurité, pas un membre de ces dernières n’a été poursuivi en justice. Le système pénal égyptien a cependant été prompt à arrêter, juger et condamner des sympathisants présumés de Mohamed Morsi à l’issue de procès manifestement iniques. Deux cent trente-deux d’entre eux ont déjà été condamnés à mort et les tribunaux ont recommandé ce châtiment pour plus d’un millier d’autres.

Mohamed Elmessiry, spécialiste de l’Égypte à Amnesty International, a été témoin du massacre de la place Rabaa al Adaweya et demande justice depuis lors.

La sonnerie du téléphone m’a réveillé à 7 heures. « Ça a commencé. »

Lire la suite

Posted in Censure et liberté d'expression, Egypte, Homicides illégaux et exécutions extrajudiciaires, Manifestations | Leave a comment

Afghanistan : pas de justice pour les civils tués lors d’opérations menées par les États-Unis ou l’OTAN

Des orphelins de Dawood et Zahir prient près de l’endroit où sont enterrés leur père, leur oncle, leurs tantes et leurs cousins tués lors de frappes aériennes des États-Unis et de l’OTAN en Afghanistan. © Amnesty International


Par Richard Bennett, directeur du programme Asie-Pacifique d’Amnesty International

Aux premières heures du 16 septembre 2012, un groupe de femmes de plusieurs villages de la province du Laghman, dans l’est de l’Afghanistan, s’est mis en route pour aller chercher du bois. Alors qu’elles faisaient une halte près d’une petite source pour se désaltérer, des avions de l’armée américaine sont apparus dans le ciel et ont commencé à larguer des bombes. Sept femmes ont été tuées et sept autres blessées – dont quatre grièvement.

Le lendemain matin, un porte-parole de l’OTAN a déclaré aux médias : « Un grand nombre d’insurgés ont été tués » au cours des frappes aériennes. Les villageois locaux ont réagi avec colère : ils ont porté les corps de ces femmes devant le bureau du gouverneur de district et organisé une manifestation contre ces homicides. Réalisant son erreur, l’OTAN a rapidement présenté des excuses publiques. Dans un communiqué de presse publié le lendemain, l’organisation a promis une enquête approfondie sur la mort de ces femmes : « Les forces de la coalition prennent au sérieux les victimes civiles. » Toutefois, les familles n’ont eu connaissance d’aucune enquête.
Lire la suite

Posted in Afghanistan, Appareils judiciaires, Conflits armés, États-Unis, Impunité, Justice internationale | Tagged , , , | Leave a comment