L’art, reflet de la société pour les Roms

 

L’œuvre gagnante de Calin Denis et Danila Elena. © Calin Denis/Danila Elena

Billet de Gabriela Hrabanova, membre d’ERGO, réseau européen d’organisations roms et Fotis Filippou, de la campagne d’Amnesty International Ici et maintenant, droits humains pour les Roms !

« Nous voulions trouver un moyen de lutter contre le racisme dans le monde parce que ce n’est pas normal que les Roms n’aient pas les mêmes droits que les autres ; nous devrions être tous égaux » déclarent Calin Denis et Danila Elena vainqueurs du concours artistique Mon histoire, mes droits, organisé conjointement par la plateforme RomaReact du réseau ERGO et Amnesty International.

L’objectif de ce concours était de donner à de jeunes Roms la possibilité de faire connaître leur histoire, leur identité, leurs aspirations ainsi que les conséquences du racisme sur leur vie quotidienne. Ce concours a donné l’occasion à des artistes, des penseurs et des militants roms de partager leur histoire de façon innovante et créative. Leur participation a pris différentes formes : photographie, vidéo, bande dessinée, peinture. Chaque histoire est vraie et unique et illustre le parcours et la vie d’un artiste ou d’un groupe roms. Les mots, les couleurs, les textures et les sons donnent un aperçu de l’identité rom et du racisme dont les Roms font l’objet quotidiennement ; ils illustrent aussi leur conception d’un futur sans racisme, d’un monde où les droits fondamentaux de tous seraient respectés.

Des œuvres de grande qualité ont été envoyées en provenance de toute l’Europe. L’œuvre gagnante est celle de Calin Denis et Danila Elena, deux élèves de 17 ans d’une école secondaire d’Oravita en Roumanie : leur peinture représente un jeune Rom tenant un miroir dans lequel se reflète le monde autour de lui. On y voit des personnes qui montrent du doigt ce jeune garçon et l’insultent. Mais on voit aussi que ce jeune Rom rêve de devenir un jour un musicien célèbre, d’étudier dans une école prestigieuse et de devenir un héros.

Calin Denis et Danila Elena expliquent : « Cela nous a pris du temps de trouver le meilleur moyen d’illustrer le racisme. Nous voulions montrer qu’en dépit de la marginalisation dont ce garçon fait l’objet le plus important est sa capacité à rêver d’une vie meilleure. Les Roms doivent poursuivre leurs rêves, sans tenir compte de ce que disent les gens. » Et voici ce qu’ils disent à propos de leur victoire : « Nous sommes très heureux d’avoir gagné ; nous n’y avons pas cru au début car il y avait tellement de belles photos. Ce concours nous a donné une plus grande confiance en nous. »

Les gagnants du concours sont invités à participer à un événement à Bruxelles dans le cadre de la campagne Ici et maintenant, droits humains pour les Roms ! menée par Amnesty International pour demander à la Commission européenne de mettre fin à la discrimination dont les Roms font l’objet. Cet événement sera l’occasion pour les militants et les sympathisants de la cause rom de toute l’Europe de retenir l’attention de la Commission et de lui remettre officiellement leur pétition. Vous pouvez participer à cette campagne et signer la pétition, en cliquant sur ce lien.

RomaReact et Amnesty International félicitent et remercient toutes les personnes qui ont participé au concours et partagé leur histoire personnelle. Leurs récits permettent de mieux comprendre les difficultés et le racisme auxquels sont confrontés les Roms, ainsi que leurs rêves et leurs aspirations pour eux-mêmes et pour la société dans son ensemble.

Toutes les œuvres peuvent être visualisées sur le site RomaReact ; vous pouvez également en apprendre plus sur les histoires des finalistes en cliquant sur les liens suivants :

1e place : « Halte au racisme », de Calin Caius Denis et Danila Elena (Roumanie)

2e place : « Mon histoire, mes droits », de Rambo Halilovic (Italie)

3e place : « Est-ce que cela te va ? », de Ilona Notar (Hongrie)

4e place : « J’ai choisi avec mon cœur », d’Alina Serban (Roumanie/Royaume-Uni)

5e place : « Ce que veulent les jeunes Roms », de Sebijan Fejzula (Hongrie)

6e place : « Tous les gens devraient être égaux », de Vrecea Darius et son équipe (Roumanie)

7e place : « Les mêmes droits pour tous », de Mustafa Jakubov (Macédoine)

8e place : « Noureddine Mehmedov », de Byulen Mladenov (Bulgarie)

9e place : « Égalité entre les Roms et les non-Roms », de Sergen Gul (Turquie)

10e place : « Ternype – TernYpe Magyarország Hálózat », de Vilma Jakab (Hongrie)

 

Posted in Discrimination, Europe et Asie centrale, Exigeons la dignité, Non classifié(e), UE | Tagged , | Leave a comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>